Talents Purs: une cuvée pleine d’énergie

Ça fait longtemps que je connais Eric Scotto, Président d’Akuo Energy, et que je suis convaincu de son investissement dans la production d’énergies renouvelables. C’est donc naturellement que je suis devenu partenaire de la Fondation Akuo, qui entreprend et soutient des projets d’énergie positive en s’engageant en faveur des populations défavorisées et de la protection de l’environnement dans le monde entier.

J’ai décidé de matérialiser mon engagement et d’y associer certains vignerons tout particulièrement sensibles au thème du développement durable.

Et pour exprimer le travail de la terre et le respect d’un terroir, quoi de mieux que les principaux outils d’un artisan du vin : ses mains…

TP

C’est au travers d’une cuvée, imaginée avec le Domaine de Thulon, que nous apportons notre soutien à cette fondation.

Annie & René, les parents, anciens métayers au Château de Thulon (15ème siècle) ont acquis le Domaine de Thulon en 1987.

Carine & Laurent (œnologue), leurs enfants, les ont rejoints et tous les quatre exploitent le domaine avec la volonté de préserver au mieux l’environnement et de produire le plus naturellement possible.

Talents Purs est le fruit d’une passion pour un terroir et d’un travail responsable de toute une famille.

Appellation Régnié Protégée 2013 « Talents Purs » exprime l’équilibre entre fruit et force. C’est un vin racé avec une belle identité que j’espère vous aurez plaisir à déguster au profit d’une belle cause.

 

Partagez !
Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

De fil en aiguille…

Encore un nouveau vin…signé Jeff Carrel

Il s’appelle De fil en aiguille.

La robe est rouge profond et elle donne envie

Le nez sur les fruits rouges, la fraise et les épices.

En bouche il y a de la gourmandise, une belle acidité, des tanins bien présent mais assez élégants.

C’est un vin qu’on a l’impression de manger …quand on le boit.

Alors l’étiquette, par contre…oups !

de fil en aiguille

Un jour Jeff Carrel m’a envoyé trois projets d’étiquette pour ce vin.

mouton 2 mouton 1mouton 3

Je les ai regardé ???????…elles sont toutes les trois d’un mauvais goût

Laquelle préfères-tu ? me demanda t-il.

Et j’ai répondu à la question de Jeff : « C’est la troisième que je préfère ».

Et il l’a fait! Il l’a fait imprimer. Il l’a collé sur la bouteille. Et il me l’a fait livrer.

Comment dire…Nous nous sommes mal compris !

Et quand on en a parlé il m’a dit : « C’est toi qui l’a choisit »…Oups ! la boulette. Je l’ai joué au troisième degré et lui au premier.

Bon, c’est fait, alors…

Je vais vous dire le fond de ma pensée. Le vin est bon et l’étiquette est moche.

Et c’est peut-être de ma faute.

 

 

Partagez !
Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Château des Roques 2010

Vacqueyras.

Il y a une belle médaille dorée sur le col….

vacqueyrasLa robe n’est pas très belle et le nez n’est pas expressif.

En bouche, il n’y a pas de fruit, ni d’épices. Les tanins sont rustiques.

C’est vraiment un vin sans intérêt.

 

Partagez !
Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

La Vallongue 2013 Garrigues rosé

La robe est jolie, d’un joli rose légèrement saumon.

Mais le nez est poussiéreux.

En bouche, il y a une grosse acidité et presque pas de fruit. Aucune gourmandise.

garrigue roséPourtant quand je lis « les Baux de Provence », je pense soleil, vacances, histoire, patrimoine,…le monde entier se déplace pour visiter les Baux de Provence.

Alors, si j’avais un vignoble sur cette appellation, je me tuerais à la tâche pour être à la hauteur.

Partagez !
Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Competition les Amis de Jeff Carrel

vendredi 25 avril 2014,

le jour se lève sur un temps pluvieux et gris…oui un vrai temps pourri qui va dissuader plus d’un golfeur…et c’est bien dommage car aujourd’hui c’est le jour de la compétition des Amis de Jeff Carrel au Golf de Seraincourt.

Les golfeurs amateurs de vins connaissent cet événement qui réunit avec plaisir ces 2 centres d’intérêt majeurs

Cette compèt’ a lieu une fois par an et la météo n’est pas une donnée que l’on peut contrôler!

Quelques courageux prennent le départ, ils font bien car la pluie s’arrête en début de matinée.

jeff 25 8Pour d’autres c’est l’heure de l’apéro et  Jeff ouvre quelques bouteilles pour commencer la dégustation: Morillon, Vieille Mule rosé, Villa des anges blanc, les Darons…de quoi se mettre en appétit avant de passer à table déguster la cuisine conviviale de Stéphane.

jeff 25 5 jeff 25 3

Jeff en profite pour une pause bien méritée…et un peu arrosée puisque c’est le thème de la journée.

jeff 25 10Dans l’après midi on joue au golf dans une ambiance amicale et décontractée.

jeff 25 16 jeff 25 7 jeff 25 14

On a même aperçu Jeff se baladant sur le parcours en compagnie de M. Shoji le directeur du Golf…

jeff 25 13 jeff 25 15

La journée se poursuit avec la remise des prix.

jeff 25 19Belle dotation en vins de Jeff Carrel bien sûr, et les golfeurs ne regrettent pas leur participation à ce trophée. Surtout qu’approche l’heure de la dégustation des vins de Jeff…heure à laquelle dans certaines savanes les lions vont boire et qui étrangement correspond à une arrivée massive de voitures dans le parking du Golf…

jeff 25 23Dans la salle du restaurant plusieurs ateliers avec sur chaque table un vin et son accord gourmand: L’Enteté, Puydeval Blanc et Puydeval rouge, Vieille Mule blanc, Côte Ouest, Aux Pluriels et Tres’Or, l’occasion de découvrir ou re découvrir les cuvées by Jeff Carrel!

jeff 25 22jeff 25 30 jeff 25 26 jeff 25 27Il n’est plus question de la météo ni vraiment même de golf, surtout une rencontre avec Jeff et un moment chaleureux qui se terminera un peu tard comme parfois au Golf de Seraincourt…

jeff 25 31 jeff 25 29

Partagez !
Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Lovely or not Lovely

La Vallongue

Un vin des alpilles

L’article est alléchant. Les Alpilles ça fait rêver. Surtout à Paris, ou un commercial zèlé n’est pas avar de bouteilles échantillon.

la vallongue lovely

Au nez je distingue tout de suite une odeur de réduction.

En bouche, l’alcool est trop présent et les tanins sont peu élégants.

Il n’y a pas de fruit et la réduction est toujours présente. La persistance est faible.

C’est pas terrible ! Je ne prends pas plaisir à boire ce vin.

It’s not lovely

Partagez !
Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Font-Sane tradition 2011

Gigondas 2011

Alors là, c’est du Gigondas…oups !

Du Gigondas à l’ancienne, riche, avec des raisins très mûrs, de la concentration et des tanins virils.

font-sane 2011

Alors bon, c’est bien fait, c’est bon, mais j’ai l’impression lorsque je bois une gorgée, de manger une bouchée…

Je vais arrêter parce que je commence à avoir soif et que si j’en bois un autre verre, je le regretterais demain matin…

Partagez !
Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Les trois premières bouteilles à fouler le sol de la capitale…

Saint-Joseph blanc 2013

Saint-Peray blanc 2013

Caprice 2012

Les 3 premières bouteilles à fouler le sol de la capitale.

durand blancSaint-Peray  2013 blanc.

C’est le deuxième millésime de cette cuvée et dès les premiers arômes, je comprends qu’il est très différent du millésime 2012.

Le nez est très expressif, il y a beaucoup de fruit.

La bouche a une belle ampleur et des saveurs de pêche jaune.

C’est un bon vin, sur une appellation peu connue, qui saura séduire les connaisseurs comme les néophytes.

Saint-Joseph 2013 blanc.

Le précédant et premier millésime se nommait N- 1.

Le nez exprime des notes d’agrumes et de fruit à chaire blanche.

La bouche est assez discrète et élégante et et la finale sur des notes salines qui apportent de la fraîcheur. Le vin n’est pas encore en place, c’est la première fois qu’il y a un léger élevage, mais je ne suis pas inquiet, il va arriver, doucement mais surement.

durand blanc 1Caprice 2012

100% viognier

Ce troisième millésime est cette fois ci encore différent du 2011 et du 2010.

Le nez est concentré sur l’abricot sec.

La bouche…encore et encore de l’abricot…, du gras, de la fraîcheur et une trame élégante.

Une pointe de chlorophylle en finale.

A tous les coups ce vin va vous plaire.

Je vais vite faire mes réservations.

 

 

 

Partagez !
Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Le Pinot Noir by Jeff Carrel

Ca y est.

Il l’a fait.

pinot noir jeff

Jeff Carrel aime le pinot noir et l’idée lui trottait dans la tête depuis bien longtemps.

La robe est assez élégante , rose framboise. Et le nez pinotte.

En bouche, le vin est souple et les tanins assez fins. Il a du fruit et une bonne persistance.

Quand je l’ai mis en bouche, j’ai trouvé qu’il manquait vraiment d’acidité. Alors j’ai attendu un peu, car je sais que l’acidité dans le pinot c’est une qualité importante aux yeux de Jeff Carrel.

Et au fil des minutes, à l’aération du vin, l’acidité apparait. Et finalement c’est pas mal du tout !

Et quoi qu’il en soit ce Pinot noir 2013 est un bon rapport qualité prix.

 

 

 

 

Partagez !
Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

MONTBLANC..rêve ou réalité…

Lorsqu’il y a quelques mois, je me suis vu offrir un magnifique stylo MONTBLANC, je fus tenté d’abandonner le clavier au profit du stylo.

Malheureusement les choses ne sont pas si simples,  et ce n’est qu’à de rares occasions que je réservais l’usage  de ce bel objet.

Eh puis, la semaine dernière je me suis trouvé à court d’encre et après avoir vainement cherché à m’approvisionner en cartouches de la marque, j’ai décidé de me rendre dans une boutique MONTBLANC.

Et quelle boutique ! Une des plus prestigieuses adresses au monde, rue de la Paix, à Paris.

Bien que ne disposant que de peu de temps, je me réjouissais de l’instant et du plaisir que peut procurer un achat dans un cadre confortable et prestigieux.

C’est une vendeuse, charmante au demeurant, qui m’a accueilli et à qui j’ai formulé ma demande en lui tendant mon stylo.

Après avoir examiné ce dernier elle m’a immédiatement apporté les cartouches appropriées.

J’ai demandé une facture…et je me suis vu remettre un ticket de caisse !

« Je souhaite une facture Mademoiselle et pas un ticket de caisse« .

« Cà fait office de ticket de caisse. C’est la même chose Monsieur« .

Bon, je n’insiste pas, je comprends que ce serait peine perdue. Cette personne tient la caisse mais, sauf à ce qu’elle ne souhaite pas satisfaire à ma légitime demande, ne connait pas la différence entre un ticket de caisse et une facture.

Quoi qu’il en soit, j’étais malgré tout content et pressé de rentrer chez moi et de pouvoir à nouveau connaitre le plaisir d’écrire avec mon très beau stylos MONTBLANC.

A peine arrivé, je retire le capuchon, dévisse le corps, et insère la nouvelle cartouche.

Catastrophe ! Ce n’est visiblement pas la bonne référence.

Alors là, je ne suis pas content. J’ai du prendre un temps qui m’est précieux pour recharger mon stylo, et ça ne fonctionne pas.

La vendeuse s’est trompée. La vendeuse d’un des magasins d’une des plus prestigieuses rues de Paris, d’une des marques les plus prestigieuses au monde…c’est trompé.

Ni une ni deux je décroche le téléphone et appel le magasin. J’explique à la responsable du magasin mon problème et encore sous le charme du prestige de cette grande marque, je m’attends à ce que l’on me propose une solution confortable à mon problème.

Oh non, deuxième déception en quelques minutes.

« Au nom de notre société, je vous présente mes excuses ». Point !

C’est bien mais en des termes plus concrets, cela signifie je suis désolé mais je n’ai pas l’intention d’assumer les conséquences de nos incompétences. Tant pis pour vous.

Alors là, ce n’est vraiment pas top. C’est du niveau d’un petit commerçant de quartier qui se serait trompé de profession…

Elle est loin la prestigieuse marque, il est loin l’univers du luxe ou tout ne serait que calme et volupté…

J’ai le choix, soit je prends à nouveau sur mon temps pour retourner dans ce magasin… je n’emploie plus le mot boutique…soit je continue de me priver de mon très beau stylo.

Alors j’y retournerais en fin de semaine. Mais je ne suis pas content.

Le moment venu, me voilà dans ce magasin que je ne trouve plus du tout prestigieux. Après tout, ce ne sont que des stylos en plastique !

J’explique une nouvelle fois à la responsable du magasin mon problème et immédiatement elle procède à l’échange des cartouche. Un instant j’ai à nouveau le sentiment d’être pris en charge par une professionnelle du monde du luxe.

« Vous nous devez 1,40 euros »

Oups ! Je crois rêver. Ou plutôt c’est un cauchemar. Un épicier de quartier n’aurait pas osé…

J’aimerais bien connaître la définition du mot luxe que me donnerait le président de la société MONTBLANC.

Je suis certain que ce serait la même que la mienne, mais il ferait bien à veiller à ce qu’on respecte ses directives car si de rêve il n’y a plus…

 

 

 

 

 

 

 

Partagez !
Marqué avec , , , , , | Un commentaire