Avec ou sans sucre ?

Le fait de faire flamber le sucre appartient au rituel bohémien et n’a donc rien de classique.

. Il est clair que c’est amusant et joli, mais cela dénature le goût de l’absinthe en brulant l’alcool et les arômes.

  1. L’ajout de sucre (flambé ou non) ne vous dispense pas de diluer votre absinthe d’eau ! En effet, l’eau permet aux arômes de se développer .
  2. Si vous buvez votre absinthe avec du sucre, utilisez une cuillère à absinthe. Le sucre ne se diluant pas dans l’alcool, vous n’obtiendrez aucun bon résultat en l’ajoutant directement à votre absinthe.

Le sucre et l’absinthe.

Selon les nombreux textes et publicités d’époques, l’absinthe était déjà bue avec du sucre et de l’eau en 1850, et probablement bien avant encore. Ceci pour 3 raisons principales:

  • Au XIXème siècle, les alcools étaient souvent consommés très sucrés, qu’ils soient liqueur ou autres boissons. Il en fut donc de même pour l’absinthe.
  • La plupart des absinthes sont amères (due aux huiles essentielles que libère la grande absinthe). Le sucre permet de contrebalancer cette note d’amertume.
  • Le sucre aide au développement des multiples arômes de l’absinthe.
Partagez !
Ce contenu a été publié dans Absinthe, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *