Questions sur l’absinthe

L’absinthe est aujourd’hui autorisée en France.

Seule la vente est soumise à certaines règles :

• La teneur en thuyone ne doit pas dépasser 35 mg par litre. On peut donc produire des absinthes similaires à celles du XIXe siècle (qui contenaient en moyenne 20 mg/l de thuyone).

• Les teneurs en fenchone et pino-camphone ne doivent respectivement pas dépasser 5 et 20 mg par litre (ces deux limitations sont spécifiquement réservées à la France.)

• L’appellation « absinthe » est interdite pour être remplacée par « Spiritueux aux extraits de plantes d’absinthes » ou "Boisson spiritueuse aux plantes d’absinthe".

Comment produit-on l’absinthe ?

On distingue 3 modes de fabrication de l’absinthe :

• la distillation de plantes aromatiques ayant préalablement macérées dans de l’alcool
• le mélange d’essences de plantes à de l’alcool
• la macération de plantes aromatiques dans de l’alcool


L’absinthe obtenue par distillation est la meilleure : la distillation à l’avantage de donner un produit chargé de la partie aromatique des plantes, tout en éliminant les huiles volatiles lourdes, appelées flegmes.

Partagez !
Ce contenu a été publié dans Absinthe, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *