Absinthe quand tu nous tiens…

Ravioles depetits légumes, émulsion à la verte de Fougerolles
J’étais au téléphone avec Jeff quand Stéphanie est arrivée: « Je voudrais une absinthe…pour cuisiner ». Ouf ! j’ai eu peur qu’elle ne puisse attendre quelques jours pour que j’organise une dégustation initiatique. Elle aime la mélisse, mon choix est vite fait, ce sera une Vieux Pontarlier Absinthe. Mais juste pour cuisiner, car pour déguster, elle me l’a promis il faudra attendre d’être initié. 

Maintenant, c’est Dorian qui arrive. Il est vrai qu’il avait oublié son manteau samedi dernier lorsqu’il m’avait fait le plaisir d’assister à notre premier Atelier Rhône.

Puis Geoffroy à son tour vient me saluer.

L’Atelier Les Caves Du Roy, un lieu de rencontre, ou curiosité, passion et talent se côtoient, c’est mon secret espoir.

En fait, tous les trois se sont retrouvé un peu plus tôt que prévu puisqu’un déjeuner à La Table d’Eugène était organisé. le menu surprise, spécialement imaginé par Geoffroy pour la circonstance a pour thème l’absinthe. Parfois, le hasard fait bien les choses.

Bon appétit !

Une demi heure plus tard, alors que je ne m’y attendais pas, geoffroy m’a fait porter une assiette de ravioles dont les éfluves et la couleur de l’émulsion m’ont fait immédiatement comprendre que l’absinthe s’était encore invité.

 

(raviol absinthe 1 )

Je suis ravi et ému du geste de geoffroy.
La présentation me fait penser à des rochers de bord de mer sur lesquels l’écume inlassablement se déposerait.
Je goûte. C’est bon. C’est croquant et craquant. je reconnais les courgettes coupées en très petits dés, peut-être le poivron rouge et le fenouille, mais je n’en suis pas vraiment certain. 

Je n’ai pas d’avis autorisé en matière de cuisine, si ce n’est le mien. Ce n’est pas grave, peu importe ce qu’il y a dans ces ravioles. C’est bon.

(raviole absinthe 2 )

Le côté croquant de la farce et le velouté de la raviole sont parfaitement dans l’univers de l’absinthe. De la fraîcheur, de l’élégance et de la complexité, mais aussi un sentiment de puissance et de forte personnalité.
L’émulsion, tel un nuage de rêve, et les épices douces me transportent et me font rêver à la Fée Verte. 

Quel belle journée…

Partagez !
Ce contenu a été publié dans Générale, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Absinthe quand tu nous tiens…

  1. Tiuscha dit :

    La prochaine fois, je viendrais bien avec mon manteau en dépit de la saison, histoire d'y découvrir, derrière, cette véritable absinthe de Pontarlier !

  2. Jean-Luc Tucoulat dit :

    @Tiuscha

    Ce sera avec grand plaisir. je vais mettre ça en place et je vous recontacte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *