De la restauration à la vigne

Un parcours semé de rencontres…

Il parle anglais, portugais et espagnol.

Il pratique la boxe française.

Le Relais Louis XIII, Le Violon d’Ingres,  Le Meurice, La Grande Cascade…et puis stop…direction Montpeyroux dans l’Hérault!

Et puis, L’escarpolette !

Créé en 2009 au coeur des terrasses du Larzac, L’escarpolette est un tout petit domaine.

Le terroir est exceptionnel. Les sols sont arides et caillouteux.

Les hivers sont froids et les été chauds.

Les 4 hectares bénéficient d’un microclimat particulièrement bénéfique à la culture biologique.

3 cuvées exceptionnelles!

L’escarpolette:

Un assemblage d’un vieux cinsault provenant des brousses d’Aniane et d’un jeune carignan provenant d’un terroir plus froid à St jean de Fos, vendangés a la main un dimanche ensoleillé de la fin aout par la famille d’Ivo Ferrera, venue en renfort pour l’occasion.

Vinifié de manière naturelle sans aucun ajout de produits œnologiques avec une macération courte de cinq jours, élevé depuis en vieux demi-muids, ce vin  à été mis en bouteilles pendant la vieille lune de janvier.

L’étiquette dont Il est très fier est l’œuvre de Marie-Christine Enshaian, première femme admise dans les ateliers de calligraphie japonais et restauratrice de tableaux, spécialisée en Picasso.

Jeux de mains:

Les vignes ont 60 ans.

Les vignes sont travaillées en bio, avec une absence totale d’apport d’engrais.

Les vendanges s’effectuent uniquement le matin, à la fraicheur, en petites cagettes.

Macération de 10 jours sans remontage ni pigeage. Fermentation alcoolique en barriques bordelaises anciennes.

Elevage sur lies pendant 10 mois en barriques bordelaises anciennes avec un batonnage 1 à 2 fois par semaine et mise en bouteille pendant une vieille lune.

L’enchanteur:

Les vignes ont 30 ans.

Les vignes sont travaillées en bio, avec une absence totale d’apport d’engrais.

Les vendanges s’effectuent uniquement le matin, à la fraicheur, en petites cagettes.

Macération de 10 jours sans remontage ni pigeage. Fermentation alcoolique en barriques bordelaises anciennes.

Elevage sur lies pendant 10 mois en barriques bordelaises anciennes avec un batonnage 1 à 2 fois par semaine et mise en bouteille pendant une vieille lune.

Trois très bons vins.



Partagez !
Ce contenu a été publié dans Vins et talents, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à De la restauration à la vigne

  1. ardoneo dit :

    il va commencer à y avoir pas pal de vignerons intéressants dans ce coin de Montpeyroux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *