un voyage en Ecosse

En cette veille de solstice me voilà partie pour le Nord de l’Ecosse, latitude 57°, bref le soleil se couche à 23h pour se lever à 4h et on a plein de temps pour visiter des distilleries et déguster du whisky!

Ca commence par Glenmorangie dans la région des Highlands. Une distillerie qui cultive son caractère autour du groupe des artisans experts qui detiennent les secrets de la distillerie: « The Men of Tain »

La mascotte de Glenmorangie? la girafe…non, non je n’ai pas eu d’hallucinations.

Le clin d’oeil se justifie par la taille des alambics: 5,14M, les plus hauts d’Ecosse et la taille d’une girafe adulte.

 

 

Ainsi seules les vapeurs les plus légères et les plus pures atteignent le sommet de ces alambics pour donner un whisky moelleux et pur. Le vieillissement en fût de porto, sherry ou Sauternes pour le fameux Nectar d’Or est un autre des secrets jalousement conservé par la Distillerie.

Cap ensuite au Nord, 3 heures de route pour une des îles les plus emblématiques des whiskies écossais: Skye et son unique distillerie: Talisker.

 

Si vous voulez mon avis c’est pas plus mal qu’il y ait une distillerie à Skye parce qu’à part des moutons y a pas grand chose d’autre là-bas.

Skye par un temps doux et ensoleillé comme ce 20 juin c’est un rêve: la lumière, la mer, les collines…bref un tableau idéal.

Chez Talisker ce sont les éléments naturels qui donnent son identité aux whiskies. L’île est à peine protégée des tempêtes de l’Océan Atlantique.

 

 

L’eau naturellement filtrée à travers la tourbe, l’air salin et vif, un climat tempéré confèrent à Talisker un caractère poivré, un peu huileux.

Glenmorangie et Talisker: on est d’accord ce sont deux distilleries produisant chacune des quantités de bouteilles conséquentes. Mais en m’y rendant j’ai vraiment observé un attachement à ce qui fait l’ADN de ces whiskies: la valorisation d’une identité propre à son environnement et à un savoir-faire.

Partagez !
Ce contenu a été publié dans Générale, Whisky. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *