Les Mamettes

Vous connaissiez Les Darons de Jeff Carrel, et bien il faudra vous habituer aux Mamettes.

Il y avait le rouge et il y aura le blanc. La recette est la même, et le succès sera le même. Le vin est lisible, accessible pour tout un chacun, digeste bien que gourmand, sans vulgarité et avec un côté attachant.

Il ne paie pas de mine ce vin mais à bien y réfléchir il est quand même pas mal du tout…même très bon…

Avec sa robe jaune pâle légèrement dorée, on ne se méfie pas. Le nez reste aussi très sage afin que l’on ne se méfie pas. C’est une erreur!

Dès le vin en bouche on est surpris par une belle minéralité, puis des notes salines et d’agrumes arrivent , immédiatement suivies par des saveurs exotiques d’ananas. La séduction opère, insidieusement. Le vin devient de plus en plus ample en bouche et toujours maintenu par une belle tension. Et enfin la finale toujours exotique nous fait…saliver…

C’est trop tard. La séduction a opérée…et je crois que je vais me servir un deuxième verre.

Partagez !
Ce contenu a été publié dans Mes dégustations, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *