Sylvie Spielmann

Sylvie Spielmann vient me faire découvrir ses nouvelles cuvées et son nouveau millésime.
(spielman 2 )

Quel bonheur, 7 vins de Sylvie Spielmann à déguster dans notre nouvel espace de dégustation.

Quelle surprise, trois nouvelles étiquettes que je ne connais pas ?
Sylvie, timidement mais avec envie me dévoile sa première nouvelle cuvée: "Prémices".

(sylvie1 )

Cette cuvée se compose de 4 cépages: Riesling, sylvaner, pinot blanc et pinot noir.
Les raisins sont récoltés ensemble, puis pressés et vinifiés ensemble.
13° naturel.

C’est le premier volet d’une trilogie.

Il faudra 3 ans avant la certification BIO de cette cuvée.

Le deuxième volet sera "Métamorphose" et le troisième "Envol". Tout un programme, voir une révélation.

Robe doré pâle.

Nez complexe de fruits jaunes.

Bouche vive et riche sur les fruits jaunes. Belle minéralité. Notes de pain d’épice et d’abricot. Finale légèrement fumée.

(spielteau 2 )

Deuxième nouveauté: "Alsace"

L’étiquette est de Roland Perret, et c’est aussi l’inspirateur du nom de cette cuvée de Sylvie Spielman.

Connaissez-vous la Nalsace ? Non ?Moi non plus avant cette dégustation. La Nalsace est le monde imaginaire  qui vit sous la terre de l’Alsace , peuplé de nains.

En fait, la Nalsace représente le monde intérieur des alsaciens, leur centre philosophique.

Ce vin est avant tout un vin d’assemblage. L’idée est de boire un vin de plaisir sachant tout simplement que c’est le l’Alsace. Pas un vin de cépage, pas un vin de terroir, mais un vinprovenant tout simplement d’une région, l’Alsace, sans apriori ni idées préconsues.

80% pinot gris, 10% muscat, 10% gewurztraminer.

Robe jaune doré pâle.

Nez d’épices et de fruits jaunes.

Bouche élégante, fruitée.

C’est un vin de copains, net, facile et arômatique. On ne se pose pas de question et c’est bon…la bouteille est finie…déjà !

(spielteau1 )

Riesling grand cru Kanzlerberg 2004.

2 ans de fermentation en fût.

Robe jaune doré, riche.

Nez puissant de miel, d’épices et de fruits secs.

Bouche fraîche, onctueuse. Très belle acidité et bel équilibre. Bonne longueur sur les fruits jaunes.

(SPIELMAN 3 )

Pinot blanc 2006.

Robe doré léger.

Nez assez peu expressif.

Bouche oncteuse sur les fruits blancs. Légèrement anisé. Belle fraîcheur. Belle longueur et bel équilibre.
Plus de longueur et de sucre résiduel que sur le 2004. 15 grammes de sucre résiduel qui ne se sentent absoluement pas.

(SPIELMAN 4 )

"Gypse"

Troisième nouvelle cuvée.

C’est une parcelle nouvellement plantée sur une ancienne parcelle de gypse. Les vignes sont plantées dans dans le sous-sol de l’ancienne carrière de gypse.

Sylvie s’est demandé quels cépages planter ?

La réponse est: les 3 pinots en complantation: pinot blanc pour 20%, pinot gris et pinot noir. Taille en cordon et rendements bas.

Robe étincellante, dorée, teintée rosé.

Nez vineux.

Bouche vineuse mais sur la fraicheur et la complexité. Beaucoup d’épices et une finale un peu iodée.

(SPIELMAN 5 )

Gewurztraminer Blosenberg 2007.

Robe dorée pâle.

Nez épicé, lichee

Bouche épicée, lichee, beaucoup de fraîcheur. Très bel équilibre et bonne persistance arômatique.

25 grammes de sucre résiduel qui ne se sentent pas du tout.

Il est 17h27 et sylvie Spielan m’avoue: Enfin! je fais ce que je veux.

C’est la révélation et c’est ce que je présentais.

Une nouvelle Sylvie Spielmann est née. Et bien née.

"L’or noir" 2008.

Cuvée limitée à 300 bouteilles.

Robe jaune dorée.

Nez de pêche de vigne et de fruits blancs.

Bouche puissante avec une grande fraîcheur

CONCLUSION:

Sylvie Spielman a encore franchie une nouvelle étape. Mais cette fois c’est primordiale, car au delà du talent, Sylvie Spielman se lache….

Partagez !
Ce contenu a été publié dans Mes dégustations, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *