Des retrouvailles…après huit ans

Pierre Bories est de retour à Paris

Et peut-être aux Caves Du Roy….

Capucine rouge:

L’étiquette est très sympa et la présentation soignée. Personnellement j’aurais préféré un bouchon à vis et Pierre Bories est d’accord avec moi. Et il l’avait fait. Mais en quelques mois, les commandes des cavistes avaient diminuées de 30% !!!!!

Capucine est un assemblage de 25% de carignan, 25% de merlot, 25% de grenache et 25% de syrah.

L’idée, c’est d’avoir un vin représentatif du terroir et fidèle aux parti pris du château Ollieux Romanis.

Le vin a du caractère. Il a du fruit, une belle présence en bouche et un marqueur aromatique en final sur la gourmandise. C’est un vin simple et de bon goût.

Château Ollieux Romanis, cuvée classique:

La robe est rouge sombre aux reflets violacés. Là encore le nez exprime le fruit…toujours le fruit.

La bouche est généreuse, toujours sur le fruit. Les tanins sont fins, le vin est frais, la persistance est bonne, et toujours sur le fruit (myrtilles). Encore un vin très bien fait et facile à appréhender…c’est un compliment


Château Ollieux Romanis, rosé cuvée classique 2010:

La robe est brillante, rose pâle aux reflets violacés.

Le nez est complexe, sur les fruits rouges jeunes et de fines épices.

La bouche est ample et très fraiche. Les fruits explosent en bouche et les épices les enveloppent. Malheureusement je n’aime pas la persistance aromatique qui me fait penser à des fruits un peu…dépassés!

Atal Sia 2008:

La robe est grenat aux reflets violets.

Le nez est très beau. Que du fruit !

J’avais parlé à Jeff Carrel de ma rencontre avec Pierre Bories. Et il m’avait dit: »Tu verras c’est un gars réglo. Quand il dit quelque chose il le fait ».  Et de rajouter: »Il a une cuvée Atal Sia qui est très bonne et que j’aime beaucoup… ».

Et bien moi aussi j’aime beaucoup Atal Sia. C’est très concentré mais aussi velouté. Les tanins sont soyeux, le vin est frais et la persistance est très bonne. C’est une pure gourmandise. Une confiture de fruits…sans sucre.

Blanc Cuvée Prestige 2009:

4000 pieds hectare, 35 hectolitres de rendement par hectares, 50% marsanne et 50% roussanne. A priori ça doit être bon !

Malheureusement ce n’est pas le cas. Le vin en lui même est de très bonne qualité. Mais l’élevage ! Certe qualitatif, mais tellement marqué par le bois. J’ai goûté un très beau vin qui avait macéré dans de l’ananas, de la banane et des fruits exotiques!!!!!!!

Je n’aime pas. Je ne comprends pas. Je demanderais à Pierre qu’il m’explique et je vous donnerais son explication. Je vais aussi lui demander des échantillons de son carignan et de son alicante.

Un bel exemple pour le Languedoc.



Partagez !
Ce contenu a été publié dans Mes dégustations, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Des retrouvailles…après huit ans

  1. Jeff Carrel dit :

    et oui, il ne faut se satisfaire que du meilleur, mais je crois que ce n’est pas de moi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *