Opale, le diamant du beaujolais

Oh là là !

J’invite tous ceux qui n’aiment pas le beaujolais à goûter…Opale 2005.

La robe est incroyable pour un beaujolais. Dense, rouge sombre.

Le nez est à la fois en puissance et en délicatesse. Les fruits noirs et les épices m’impressionnent.

La bouche est tout d’abord très fraiche, les tanins sont soyeux. Il y a une très belle acidité et le fruit et les épices se mêlent à souhait.

En finale, les saveurs tertiaires arrivent…et toujours une belle acidité.

Vraiment bluffant ce beaujolais.

Opale 2005 fait parti des vins du Beaujolais qui feront qu’un jour prochain, l’immense potentiel de ce terroir, sera reconnu.

Partagez !
Ce contenu a été publié dans Mes dégustations, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *